Dombrance – ‘République Electronique’ [E.47] | DJMAG France - Suisse - Belgique
Dombrance – ‘République Electronique’ [E.47]

Dombrance – ‘République Electronique’ [E.47]

L'avis de la rédaction

‘Poutou’, ‘Raffarin’, ‘Fillon’… Cela fait déjà quelques temps que Dombrance a décidé de faire du monde politique son terrain de jeu de prédilection. En résulte des tubes décalés et terriblement entrainant qui transforment chaque apparition de l’artiste français en grand meeting aussi dansant que fédérateur. Cette science de l’électropolitique a non seulement conquis le public mais aussi Bertrand Maire de l’INASOUND Festival. Cherchant un artiste pour une création autour des élections, il ne pouvait trouver personne plus adéquate que Dombrance et lui a donc soumis l’idée de cette ’République Electronique’.

Avec cet album, Dombrance s’est amusé à imaginer la bande-originale de la Ve République. De Charles de Gaulle à Emmanuel Macron, en passant par François Mitterrand ou Jacques Chirac, le producteur nous invite ainsi à redécouvrir en musique tout un pan de l’histoire récente de la France. Mais plus qu’un prétexte pour faire sourire, les différents présidents qui se succèdent dans la tracklist de ‘Républiques électronique’ sont avant tout au service de la musique de Dombrance. Chaque morceau se fait en effet le reflet de son époque et le disque alterne donc entre les styles. ‘Pompidou’ est ainsi une parfaite carte postale musicale des sixties tandis que ‘Chirac’ transpire la montée en puissance des raves et de la techno dans les années 90 ou que ‘Macron’ conclue cette épopée historico-musicale avec un morceau chaotique – à l’image de notre monde actuel. Avec ce petit jeu historique, Dombrance s’inscrit ainsi dans la droite continuité de la formule si singulière qui a fait sa réputation mais vient aussi lui donner encore un peu plus de substance. Le tout, sans pour autant perdre sa légèreté et son sens du second degré. Pour aller encore un peu plus loin dans cette aventure, on ne peut que vous conseiller de vous pencher aussi sur les clips qui accompagnent l’album puisque Dombrance a eu accès aux images d’archive de l’INA pour illustrer les pistes de sa ’République Electronique’. De quoi renforcer encore un peu plus le voyage dans le temps que nous offre cet album décidemment à part dans le paysage de la musique électronique d’aujourd’hui.

Vidéos

Commentaires

Partager