Mees Salomé 'Big Thoughts Like Elephants' (Filth On Acid) | DJMAG France - Suisse - Belgique
Mees Salomé 'Big Thoughts Like Elephants' (Filth On Acid)

Mees Salomé 'Big Thoughts Like Elephants' (Filth On Acid)

L'avis de la rédaction

Tout juste âgé de 23 ans, Mees Salomé nous livre un premier album d’une grande maturité sur le label Filth on Acid de Reinier Zonneveld. Dès le premier morceau 'Natural', nous sommes interloqués par la qualité de la production. En effet, le jeune Hollandais nous frappe de son approche très atmosphérique, super riche et nous annonce clairement son intention de nous faire voyager tout au long des douze tracks de cet album.

Sorte de première interlude, 'Letting Go', comme son nom l’indique, transporte l’auditeur en suspension jusqu’au lâcher prise, une ‘ode’ à la détente. 'Just Thoughts', premier morceau vocal où Mees pose sa propre voix passe comme une lettre à la poste, et nous contient dans cet univers féérique.

'Like A Flock Of Birds In the sky', enrichi par une longue intro off-beat, nous laisse dans l’attente jusqu’au premier kick, sorte de libération de ce ‘climax’ progressif et donne pour ainsi dire un nouveau souffle. Cet album continue avec le premier titre qui fait réellement bouger les derrières. 'Maybe' garde toujours ce climat progressive trancy rêveur tout en ayant un kick bien percussif.

"Children of men" avance une intro plutôt underground, toujours en progression de l’arrivée des instruments et une production parfaite. Mees Salomé sait vraiment apporter SA touche progressive et atmosphérique tout en restant loin des clichés et évidences de ces deux genres musicaux souvent très prévisibles.

Sur 'Only', la basse est bien ronde et arrive à nous surprendre. Ce titre est plein de surprises, avec des synthés qui évoluent tout du long au fil d'une grille harmonique vraiment chouette, sans doute le meilleur morceau de l’album.

Dans la même lignée, en plus envoûtant, il y a le très dansant 'Athereal'. 'Slipping' est porté quant à lui par une rythmique guidée par le kick et les arpèges, ce qui apporte une sorte de continuité au titre, avec des synthés à contre temps qui nous emportent très loin. 'Unseen' vient clôturer cette session de titres dancefloor en beauté, avec des synthés envoûtants et maîtrisés, soutenus par un combo bass rythmique très percussifs, parfait pour finir ce voyage !

Enfin, l’outro de ce premier album nous replonge dans l’univers féérique tout en offrant une rythmique downtempo et riche à la Air (ou Boards of Canada selon votre préférence). Ce titre clôture en finesse ce premier opus très agréable, qui évoque de manière assez explicite l'univers musical de Joris Voorn

Mees Salomé nous a écrit une sacré belle histoire, riche en couleurs, en textures, très rythmique par moment et d’une production irréprochable. Il nous propose un cocktail électronique qu’il est difficile de ne pas écouter en boucle tellement le dosage est subtil...

Commentaires

Partager

Publicité