Interview TML : Purple Disco Machine | DJMAG France - Suisse - Belgique

Nous avons croisé Purple Disco Machine à Tomorrowland, juste après son tout premier set lors du festival belge. L'occasion de prendre des nouvelles du roi de la house disco.

En 2022, le producteur allemand poursuit son épopée electro-disco avec ‘In The Dark’, son second hit avec Sophie And The Giant après ‘Hypnotized’ dévoilé en 2020. À l’occasion de son premier set à Tomorrowland la semaine dernière, Purple Disco Machine nous a accordé un moment au milieu de son planning chargé pour nous en dire plus sur ses nouveaux projets.

Depuis notre dernière interview, tu as inondé les ondes de radio avec ‘In The Dark’ dévoilé en janvier dernier. Comment ce projet a-t-il vu le jour ? Ça n’était d’ailleurs pas ta première collaboration avec Sophie and The Giant …

Tout à fait ! Nous avons imaginé ‘In the Dark’ pendant la pandémie. Dans un premier temps, nous n’avions pas prévu de retravailler ensemble après ‘Hypnotized’ car nous voulions rester sur ce succès et nous craignons d’éventuelles comparaisons. Mais avec le temps, nous nous sommes dit que cela pourrait être une bonne idée, d’autant plus que nous avions réellement aimé collaborer ensemble. À partir de là, nous avons commencé à partager nos idées communes, puis nous nous sommes rejoints en studio pour écrire ‘In The Dark’. Finalement, nous avons sorti ce morceau pour la version allongée de l’album et j’étais très content du timing parce que nous avons d’abord sorti ‘Hypnotized’, ensuite la version complète de ‘Exotica’ avant ‘In The Dark’. À la fin, tout s’est mis en place et la boucle était bouclée !

 

 

‘In the Dark’ a déjà été remixé par Oliver Heldens, Ron Basejam ou encore Areoplane. Un petit mot sur ces remixes ? 

De base, j’adore le concept même du remix ! Je trouve que c’est un moyen de découvrir un univers que le morceau d’origine n’avait pas forcément exploré. C’est pourquoi j’adore que l’on remixe mes musiques, je suis toujours intéressé de voir comment d’autres musiciens interprètent mes morceaux. Et en ce qui concerne ceux d’Oliver, Ron et Areoplane, ils ont chacun fait du très beau travail et je suis très content du résultat de chacun.

 

 

La vibe disco revient à la mode, à l'international comme en France avec, entre autres, l'album italo-disco de Kungs. Penses-tu avoir joué un rôle vis-à-vis de cela ?

Je pense que vous devriez d’abord demander à Kungs ! (rires) J’ai eu l’occasion de partager beaucoup de moment avec lui et je l’apprécie beaucoup. Nous avons la même vibe et nous partageons le même amour pour l’italo-disco ou pour le disco plus généralement. Pour revenir à votre question, je ne sais pas si je suis le pionnier de ce retour en force. Il existe tellement d’autres artistes qui participent et renforcent ce genre de musique. Pour être honnête, je ne pense pas à ça, je me focalise uniquement sur moi et mon instinct. Je fais simplement ce que j’aime, surtout après les deux années que nous venons de vivre à la maison ou en studio, sans pouvoir se produire en live. Désormais, je pense juste à partager mon amour pour le disco avec le public ! 


Désormais, je pense juste à partager mon amour pour le disco avec le public !


Au moment où nous nous parlons, tu viens de terminer ton premier set à Tomorrowland cette année sur la scène Kara Savi. Comment ça s'est passé ? 

C’était juste incroyable ! La scène était assez petite et intime et la foule paraissait très compacte … Tellement que l’on m’a demandé d’arrêter le set un peu avant parce les gens y étaient trop serrés ! Néanmoins, par l’atmosphère qui s’est dégagée et le lieu forcément mythique qu'est Tomorrowland, ce show est l’un des meilleurs que j'ai pu faire  !

Purple Disco Machine lors de son set à la Kara Savi le samedi 16 juillet 2022. Crédit Photo : Gaspard Bettinger. 

Tu reviens le 24 juillet à Tomorrowland, cette fois-ci sur la Mainstage. Comment prépares-tu ce set ?

Dimanche sur la Mainstage, ça sera bien évidemment différent. L’énergie qui en ressortira ne sera pas la même. Je vais devoir m’imprégner de l’ambiance et séduire ce public plus large avec la musique que je vais jouer. Je n’aborde pas forcément ce set à la Mainstage de la même manière que celui à la Kara Savi. Mais au final, lors de chacun de mes sets, je ne joue quasiment que des morceaux de Purple Disco Machine. Donc les personnes qui aiment l’univers de ce personnage retrouveront le même à la Mainstage ce dimanche.

Je vais devoir m’imprégner de l’ambiance et séduire ce public plus large avec la musique que je vais jouer.

La veille, ce samedi, tu reviens en France pour un set à la Clairière, à Paris....

Je suis tellement impatient ! J’ai entendu tellement de retours positifs sur la Clairière. Son placement en pleine nature, le charme des arbres au milieu de la forêt … D’après ce que j’ai entendu, c’est un endroit exceptionnel et j’ai vraiment hâte d'y être ce week-end.

Quel est ton rapport avec la France ?

D’un point de vue musical, ma relation est très forte. Vous pouvez l’entendre dans les sonorités de mes musiques ! La French House et la French Touch m’ont beaucoup influencé. Selon moi, notre scène a réellement pris forme grâce aux Daft Punk et leur album ‘Homework’. Cet album a totalement changé ma façon de faire de la musique et de voir les choses. D’autres artistes comme Bob Sinclar m’ont aussi beaucoup influencé. J’ai une très forte connexion avec la France pour tout cela. 

Cette année fut mouvementée pour toi, notamment avec Coachella et ton dernier album. Comment s’annonce la suite pour Purple Disco Machine ?

Il y a beaucoup de festivals qui arrivent ! Le set à la soirée de David Guetta, Tomorrowland, … Après cet été, j’ai plusieurs week-ends de libre et je les exploiterai pour travailler en studio et écrire de nouveaux morceaux !

Purple Disco Machine cette semaine à Ibiza. Crédit photo : @purple_disco_machine

Purple Disco Machine se produira ce samedi à 'La Clairière'. Infos & billets : https://link.shotgun.live/la-clairiere-purple-disco-machine https://link.shotgun.live/la-clairiere-purple-disco-machine

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires