Le Festival Pharaonic a mis le feu à Chambéry ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Pour cette 6ème édition du festival Pharaonic attendue depuis deux ans, l’agence Poisson d’Avril (organisatrice de l’évènement) a mis les petits plats dans les grands au sein de la plus grande salle de spectacle de la ville de Chambéry.

 

C’était l’évènement à ne pas manquer pour les amateurs de dancefloor. Alors que la 2ème édition de Tomorrowland Winter s’est clôturée quelques heures plus tôt sur le set de Dimitri Vegas & Like Mike à la Mainstage, la musique électronique a très rapidement repris le contrôle des platines à une centaine de kilomètres au nord de l’Alpe-d’Huez, à Chambéry, pour le retour du festival Pharaonic.

Le programme fut riche avec pour commencer un warm-up de qualité de 19h à 20h animé par le duo Lustic. Le jeune et prometteur Nezzy, qui a dévoilé son premier album ‘The Walk’ le 28 juin dernier (le même jour que son anniversaire) l’a succédé avant que l’animateur et DJ du "Before" sur Fun Radio Alex Wat et l’intriguant producteur et chanteur français QQUN ne fassent monter la pression.

Aux alentours de 22h, c’était au tour du belge Henri PFR de régaler le public présent avec la venue surprise de Siks (également présent sur le set de QQUN) ainsi qu’un alléchant banger joué en exclusivité pour l’occasion et qui sortira d’ici deux semaines. The Avener, l’un des patrons de l’électro house a pris le relais pendant plus d’une heure avant de laisser place au duo néerlandais Lucas & Steve. Les deux showmans dévoileront d’ailleurs ce vendredi 1er avril leur tout nouveau track ‘Give Me Your Love’ en collaboration avec MARF.

Le programme était idéal pour préparer l’arrivée du duo double numéro 1 au Top100DJs (2015 et 2019) Dimitri Vegas & Like Mike qui ont définitivement fait chavirer le Phare-Grand Chambéry en même temps que le changement d’heure, rendant symboliquement ce set de plaisir encore plus long. Pour terminer la soirée en beauté et surtout en paillettes, le DJ et producteur de Spinnin Records Damien N-Drix est venu faire danser une dernière fois les festivaliers du Pharaonic avec plusieurs classiques comme ‘Titanium’ de David Guetta et Sia ou encore ‘Rolling in the Deep’ d’Adele.

Pour Savoie News, Alex Wat a prononcé après son set les mots suivants : « Ce qui m’a choqué c’est vraiment de revoir les sourires, c’est incroyable ! Ça m’avait tellement manqué ! »

Un bonheur simple que le Pharaonic nous a permis de retrouver.

*Photos : Gaspard Bettinger / DJ MAG FR

 

https://youtu.be/5XFiwrk8h8U

 

 

Articles en relation

Artistes en relation

Commentaires