Bassnectar poursuivi pour des accusations d’abus de mineurs, de traite d’êtres humains et de pédopornographie. | DJMAG France - Suisse - Belgique

Une plainte a été déposée contre Bassnectar, accusant le DJ et producteur d’abus sexuels, de traite d’êtres humains et de création et de possession de contenus pédopornographiques, a révélé le cabinet d’avocats américain Laffey, Bucci & Kent.

Une plainte a été déposée contre Bassnectar, accusant le DJ et producteur d’abus sexuels, de traite d’êtres humains et de création et de possession de contenus pédopornographiques, a révélé le cabinet d’avocats américain Laffey, Bucci & Kent.

La plainte contre le DJ américain, de son vrai nom Lorin Ashton, a été déposée par deux femmes, Rachel Ramsbottom et Alexis Bowling, qui témoignent avoir été abusées par Ashton alors qu’elles étaient mineures, et que ce dernier leur aurait demandé des photographies explicites. La plainte cite également le label d’Ashton, son management, son tourneur et des organisations caritatives affiliées pour leur participation supposée à une entreprise de traite d’êtres humains.

Ashton nie les accusation à son encontre. Dans un communiqué, son avocat, Mitchell Schuster, déclare : « ces accusations scandaleuses - qui ont clairement été conçues pour les médias plutôt que pour les tribunaux - sont sans aucune valeur, et nous avons hâte de le prouver. »

Des signalements sur les abus sexuels supposés d’Ashton envers des mineurs, ainsi que divers cas de comportement manipulateur et abusif, sont apparus pour la première fois en juin 2020 par le biais de plusieurs sources sur le web. L’un d’elles était un compte Instagram compilant des déclarations de femmes ainsi que des messages privés et des emails echangés avec Ashton. A la lumière de ces signalements, qu’il a réfutés, Ashton a annoncé mettre sa carrière entre parenthèse en juillet 2020. « Je prends du recul par rapport à ma position de pouvoir et de privilèges au sein de cette communauté car je veux prendre mes responsabilités », déclarait-il alors. « Je ressens une intense compassion pour tous ceux que j’ai pu blesser. J’espère vraiment que vous m’accorderez une chance de travailler ensemble vers la guérison. » « Les rumeurs que vous entendez sont fausses », a-t-il ajouté. « Mais j’ai réalisé que certaines de mes actions passées ont causé des souffrances, et j’en suis profondément désolé. »

La plainte affirme qu’Ashton a contacté Rachel Ramsbottom et Alexis Bowling sur Twitter alors qu’elles étaient encore lycéennes. Selon un article de Billboard, la plainte affirme qu’ « après ses concerts, Bassnectar aurait invité ces filles mineures dans sa chambre d’hôtel et demandé à ce qu’elles se douchent pour qu’elles soient propres. » La plainte poursuit : « il aurait alors eu des rapports sexuels avec elles, exigeant des rapports non protégés, sans préservatif, et leur aurait donné de fortes sommes en liquide et d’autres objets de valeur en échange. » Billboard rapporte qu’Ashton aurait exigé que Ramsbottom et Bowling gardent cette relation secrète, tout en sollicitant des images sexuelles explicites d’elles, en contrôlant leur vie, dont ce qu’elles pouvaient porter et avec qui elles pouvaient passer du temps.

Le Guardian rapporte que, à l’été 2020, Ashton a avoué à Ramsbottom s’être « engagé avec plusieurs femmes qui étaient « trop jeunes », et a reconnu avec ses propres mots qu’il y avait un rapport de force déséquilibré en raison de son âge, de la dynamique fans/célébrités, de son privilège masculin et de sa notoriété. »

Dans son communiqué officiel annonçant la plainte, l’un des avocats des plaignantes, Brian Kent, a écrit : « cette plainte cherche a faire justice pas seulement contre Bassnectar, mais contre les corporations qui ont coopéré et aidé à faciliter les abus qu’il est accusé d’avoir commis. » Le cabinet qui représente Ramsbottom et Bowling, Laffey Bucci & Kent LLP, a également déclaré que « quiconque avec des informations à propos de Bassnectar ou qui en a été victime » peut les contacter. Plus de précisions sont disponibles sur ce lien. Dans un communiqué partagé à Billboard, Kent déclare : « alors que ce ne sont que les deux premières plaintes que nous avons engagées , je ne veux pas dire de manière définitive que ce sont les seules. »

Via djmag.com

Articles en relation

Commentaires