Feadz, enfin son premier album ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

En 15 ans de carrière, le DJ-producteur français a multiplié les expériences électroniques en tout genre... 'Instant Alpha', son premier album, pointe enfin le bout de son nez sur le label Ed Banger !

Difficile à croire mais 'Instant Alpha' est le premier album de Feadz malgré déjà 15 ans de carrière. Savant dosage urbain et électronique qui puise ses racines dans le rap, le freestyle, l’electro, la techno et la house, mais aussi certaines tendances plus ghetto (footwork, trap, baile, etc), la musique de Feadz est l’alliage "edbangerien" par excellence. Grand connaisseur des musiques de danse des trente dernières années, Feadz est un vrai geek musical, toujours en recherche de nouveautés à jouer ou à sampler, et érudit sur la production à l'ancienne, sur vinyles.

Le scratch est vraiment le point de départ pour moi.

"Mon rapport avec ces disques est le même depuis 20 ans" nous confie-t-il. "Ce petit monde personnel avec de super disques de tous les temps et horizons, qui me font rêver et mettent en parenthèse la “vraie vie”. Il ne faut pas non plus oublier que Feadz est un enfant du rap une musique qu'il a quasiment vu naître et qui nourrit encore aujourd'hui son approche musicale : "Le rap, c’est du chamanisme. C'est la musique fondamentale du DJ, par les scratches mais aussi par l’approche Beat Maker de la musique, s’éloignant des lois des musiciens et empruntant à tout va pour un résultat hors normes."

Cette affiliation à la culture rap a aussi conduit le parisien à aborder le deejaying via les championnats du monde DMC. Feadz c’est du DJing technique, rapide, nerveux, super éclectique et versatile, mêlant l’esprit “party music” et la technique sans concessions venue du hip-hop avec les textures plus cosmiques de l’electro et de la techno. "Le scratch est vraiment le point de départ pour moi, mais je suis heureux de ne pas trop avoir insisté" avoue-t-il avec du recul. "Mon amour de la musique était trop large pour ce département hyper technique, je suis loin d’être autant fasciné par le scratch que je ne l’étais au départ."

Je ne pars pas d’une mélodie ou d’une ligne de basse, je pars d’une expérimentation sonore qui me paraît originale et je construis un track autour d’elle.

Nouvel étalon du label Ed Banger, Feadz y retrouve Mr Oizo, une vieille connaissance pour qui il a scratché en 1999 sur son premier album 'Analog Worms Attack'. Avant de produire Uffie avec lui en 2006. Et oui, c'est grâce à Feadz si Busy P et son label Ed Banger ont pu exploiter la fraîcheur d'Uffie. Alors en pleine romance avec la jeune américaine, il la lance dans l’arène et co-produit ses premiers hits dans un style freestyle ultra-hype. C'est assez drôle mais sur son album, Feadz a fait appel à une certaine Kito sur le titre 'Electric Empire', qui n'est autre que… Uffie.

Bref, Feadz est du genre fidèle, même s'il a eu l'occasion de signer sur de nombreux labels. Celui d'Ellen Allien au début des années 2000, BPitch Control, pour commencer, puis Boysnoize Records, Mad Decent (de Diplo), Pelican Fly et Monkeytown (de Modeselektor)… Alors à quoi s'attendre sur 'Instant Alpha', ce premier album qui débarque maintenant dans nos oreilles. Il s'agit d'une sorte de synthèse de quinze années d'un parcours musical sans cap fixe. Un style hybride et concis, fait de musique de danse vive, "electrocuttée", colorée, parfois taquine, ramassée en tracks de 3 à 4 minutes. Une musique de joie, de fête, de mélange, d’ouverture. Typiquement Ed Banger donc.

L’expérimentation est aussi au coeur de chaque morceau, ce qui peut parfois être assez déstabilisant à l'écoute. "J’ai toujours fait de la musique avec cette approche. Je ne pars pas d’une mélodie ou d’une ligne de basse, je pars d’une expérimentation sonore qui me paraît originale et je construis un track autour d’elle." C'est justement cette créativité et ces figures de style si singulières qui font de Feadz un artiste attachant et imprévisible.

Vidéos en relation

Commentaires