Le Sziget met l’électro à l’honneur | DJMAG France - Suisse - Belgique

Le plus grand festival d’Europe prendra ses quartiers du 8 au 15 août à Budapest, en compagnie d’une pléiade d’artistes et DJs internationaux.

En un quart de siècle d’existence, le Sziget est devenu un festival de référence dont la renommée dépasse largement les frontières de la Hongrie. Avec plus de 400 000 participants chaque année et une programmation parmi les plus fournies de la planète, il s’est hissé en tête des festivals les plus fréquentés du vieux continent. L’édition 2018, qui débute ce mercredi 8 août, devrait à nouveau attirer les amateurs de musique du monde entier sur les rives du Danube, au coeur du Budapest. Cette année, la programmation éclectique du Sziget met à l’honneur les musiques électroniques au sens large : Kygo, Parov Stelar, Bonobo, Don Diablo, Petit Biscuit, Flux Pavillon, Yellow Claw, The Martinez Brothers, KSHMR, Sofi Tukker, Damian Lazarus & The Ancient Moons, Popof, What So Not… Difficile de ne pas y trouver son compte. D’autant plus quand les têtes d’affiches s’appellent Kendrick Lamar, Gorillaz ou encore Arctic Monkeys

Si la Hongrie fait régulièrement la Une de l’actualité à cause de la politique anti-immigration de son président Viktor Orban, le Sziget lutte au contraire pour des valeurs progressistes. En témoigne le choix de la thématique de cette édition : Love Revolution. Un thème décrit ainsi sur le site du festival : « Nous sommes tous différents : nous venons d'endroits différents dans le monde, parlons plusieurs langages, avons nos propres croyances, n'avons pas tous la même couleur de peau, avons divers intérêts et goûts et nos priorités sont variées. Cependant, quand nous nous réunissons nous réalisons que le pouvoir de notre diversité nous unit et que nous pouvons, tous ensemble, changer notre environnement ". Un message éminemment politique en ces temps particulièrement durs pour les militants progressistes hongrois…

Infos et billets : https://szigetfestival.com

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires