Mais qui est Latroit, le Grammy Award du Meilleur Remix ? | DJMAG France - Suisse - Belgique

Reparti avec le Grammy du meilleur remix le 28 janvier grâce à sa version du ‘You Move’ de Depeche Mode, Dennis White aka Latroit agit en studio depuis près de trois décennies déjà...

Le grand public a pu découvrir le visage de Dennis White le 28 janvier dernier lors de la cérémonie des Grammy Awards, lors de laquelle il est reparti avec la statuette du Meilleur Remix pour son travail sur le titre ‘You Move’ de Depeche Mode.               

Pourtant, le producteur est loin d’être un nouveau venu sur la scène électronique. Repéré par Kevin Saunderson d’Inner CIty à la fin des années 80, il s’occupera de la direction musicale de la tournée ‘Big Fun’, du nom de leur hit du moment, l’un des premiers de la techno de Detroit. Sous son alias Static Revenger, il s’essaye aux bangers electro, et devient vite un producteur demandé, propulsé par le succès international de ses tubes 'I Like That ' et ‘Happy People’.

Alors que ses remixes de la Swedish House Mafia et du compositeur Hans Zimmer lui octroient une notoriété croissante, il se met ensuite à composer des bandes originales de films et séries TV ('Hotel Transylvania' avec Adam Sandler, avec qui il co-écrit le morceau ‘The Zing’, sur lequel on retrouve Selena Gomez et Cee-Lo Green). Steve Aoki l’accueille alors sur son label Dim Mak, sur lequel il sortira les singles ‘Back Off, Bitch’ et ‘Colors At Night’, en 2014.                                       

L’année d’après, il revient avec un nouveau pseudo Latroit (fusion entre Los Angeles où il a pris résidence et son Detroit natal). A la croisée de la techno, de la house et de l’EDM, ses titres ‘Someday’ ou ‘Loving Every Minute’ n'ont pas connu un énorme succès mais son remix pour Depeche Mode a séduit la prestigieuse académie des Grammys... On connaît la suite. 

Dennis White a su se réinventer perpétuellement, en suivant les modes et en s’appropriant les genres. En près de trois décennies, le producteur aura aussi bien gravité dans la techno underground que dans l’électronique grand public. A défaut d'une popularité monstre sur les réseaux sociaux, il peut désormais se vanter d'avoir décroché la récompense ultime en matière de musique.

Crédit photo : Michael Loccisano/Getty Images North America

Articles en relation

Commentaires