'True Stories', un film poignant sur Avicii | DJMAG France - Suisse - Belgique

Un mois avant sa sortie en France, nous avons assisté en avant-première mondiale à la projection du film-documentaire 'AVICII: True Stories' à Amsterdam...

Alors que l'unique projection aura lieu le 20 novembre en France, nous avons assisté en avant-première mondiale à la projection du film-documentaire 'AVICII: True Stories' à Amsterdam dans le cadre de l'Amsterdam Dance Event...

Réalisé par Levan Tsikushvili, ce film met en images la vie du DJ-producteur suédois avant sa décision de prendre sa retraite. Dans ce film documentaire d’1h30, l’artiste nous invite à vivre les moments clés (et tranchants) de sa carrière, sans filtre, en toute sincérité. Nous pouvons voir Tim Bergling (de son vrai nom) dans ses années Lycée composer des nuits entières sur Fruity Loops, fabriquer le son qui l’a toujours caractérisé et construire ses premières productions.

Avec l'appui de son charismatique manager Ash, Avicii est devenu en peu de temps l’un des artistes majeurs de la génération EDM. Le film est ponctué de témoignages d’amis d’enfance, artistes et collaborateurs qui ont contribué à son ascension : Laidback Luke, David Guetta, Tiësto, Wyclef Jean ou encore Nile Rodgers (leader et guitariste de Chic avec qui il a collaboré sur le titre 'Lay Me Down'). Tous soulignent son acharnement en studio, sa dévotion pour la musique et son talent immense, mais aucun n'avait senti sa fragilité psychologique, qui, d'année en année, l'a déstabilisée au point d'annuler certains gros shows pour raisons de santé.

Le film démontre donc très bien à que point la vie de DJ peut paraître éblouissante de l'extérieur alors qu'elle n'épargne pas ceux qui la vivent. Le parallèle entre Avicii et Tim est le vrai fil conducteur du film à travers les années. En effet, le timide introverti est bel et bien tombé dans les travers de la gloire et les excès. Le film dévoile même des images inédites de l’artiste sur son lit d’hôpital, en train de prendre conscience des avis (et contre-indications) des médecins. Le réalisateur, qui l'a suivi en toutes circonstances aux moments clé de sa carrière, a capté des instants d'émotion, des prises de décisions délicates avec un éternel dilemne : tenir ses engagements ou préserver sa santé. On le voit ainsi continuer certaines tournées malgré ses problèmes récurrents de santé, notamment au niveau de ses douleurs à l’estomac.

La caméra était aussi là pendant son premier gros break (6 mois), ses moments de blues, ses crises d’angoisse mais aussi, évidemment, l’acharnement et les efforts qu’il a mis en oeuvre pour continuer à produire, se reconstruire et revenir sur scène. Cette partie du film nous montre aussi les difficultés de son management à assumer sa décision en 2016 d’arrêter de monter sur scène. Les énormes enjeux financiers et administratifs ont forcément tendu les relations entre Avicii et son entourage. Les images illustrent d’ailleurs très bien la pression financière autour d'un artiste de son rang, le nombre de personnes que cela implique dans l'écosystème (agence de bookings, intermédiaires, prestataires, merchandising...). Tout semble tenir à un fil, avec en question la gestion du succès d’une personne devenue une marque. 

Ce film, fruit d’un travail de 4 ans, a été applaudi par la centaine de privilégiés présents dans le cinéma Pathé. Après les émotions suscitées et une petite intervention du réalisateur, présent sur place, la conclusion festive (30 minutes de sa toute dernière date à l’Ushuaïa Ibiza) a remis de la gaieté dans la salle. Ce Live-Stream du 28 août 2016 est également l'occasion de se rendre compte que les shows DJ d'Avicii étaient nourris par d'énormes hits et sublimés par de gros moyens techniques. 

Rendez-vous le 20 novembre en France. Voir la liste des cinémas Pathé partenaires.

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires