Nouveau single et album en vue pour Kungs ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Kungs était l'un des artistes les plus attendus par le public de la Halle Tony Garnier hier soir à l'occasion de la soirée ElectroShock de Virgin Radio. Nous avons discuté de son incroyable succès, de son nouveau single et de son album à venir...

Malgré les 35 degrés affichés à Lyon ce jeudi 23 juin, la Halle Tony Garnier était en totale ébullition à l'occasion de la soirée ElectroShock organisée par Virgin Radio. Au programme, de nombreux artistes joués en boucle sur les ondes. Hormis AlunaGeorge et Flume, les deux têtes d'affiche internationales, le line-up concocté par Virgin Radio mettait en avant la nouvelle scène tricolore (The Avener, Synapson, Hugel...) tout comme un duo influent de la première vague french-touch, Cassius. Mais c'est le jeune Kungs qui a fait le plus exulter les 12000 fêtards au moment de jouer son hit 'This Girl'

Depuis quelques mois, ce DJ-producteur français vit un rêve éveillé, avec un hit à l'échelle européenne et des DJ sets en série, notamment en première partie d'un certain David Guetta... Alors qu'il découvrira Ibiza pour la première fois cet été, à l'affiche des soirées People from Ibiza de l'Amnesia mais aussi au programme de Big, la soirée de David Guetta à l'Ushuaïa, Kungs présente aujourd'hui son nouveau single, prélude d'un album normalement disponible dès cet automne. Interview !


 Je ne pensais pas que 'This Girl' placerait la barre aussi haut. C'est compliqué d'enchaîner après un gros hit comme ça.


Ton premier single 'This Girl' est un vrai carton. Tu étais prêt à ce que tout s'emballe aussi vite autour de toi ?

Je m'attendais à ce que le morceau fonctionne car il est travaillé, il a des guitares, des cuivres, il est dans la tendance du moment. Mais un succès aussi étendu dans toute l'Europe, être n°1 au Royaume-Uni, je ne pensais pas que ça serait possible en si peu de temps. Là, ça commence à percer aux Etats-Unis…

L'heure du deuxième single est arrivée. J'imagine que la pression était forte ? 

Oui, carrément. En fait, je ne pensais pas que 'This Girl' placerait la barre aussi haut. C'est compliqué d'enchaîner après un gros hit comme ça, sachant que c'est un titre 100% original cette fois. C'est un peu moins club que 'This Girl', il n'y a pas ce drop un peu facile. Je reste sur une base de Blues et il y a encore des trompettes, mais pas du tout dans le même esprit. Malgré ça, je pense que c'est un follow-up cohérent.

Suite au succès de 'This Girl', tu n'as pas peur que le public te répertorie dans un style trop funky ?

Non, les gens vont voir dès ce nouveau single que je ne vais pas rester dans un seul délire. Je reste "feel good" dans ma musique mais j'aurai aussi des titres plus profonds et plus tristes sur mon album. 

En tant que musicien, quelles énergies ressens-tu quand tu es en studio ? 

J'aime bien partir sur de la mélancolie, au départ, au niveau des accords et des harmonies. Puis la dimension soul, funky et club arrive plus tard. On retrouvera toute cette palette sur mon album, qui devrait arriver d'ici le mois de septembre.

Avec des featurings j'imagine ? 

Oui, il y a beaucoup de chanteurs, pas forcément connus. Ce sont des gens avec qui je me suis bien entendu en studio. Le feeling était vraiment top avec eux, ça devrait s'entendre au final car on ne pensait pas à faire des hits. On faisait du son ensemble et on kiffait, c'est ce qu'il y a de plus efficace selon moi. 

En dehors de l'album, déjà enregistré, as-tu des artistes sur ta wish-list pour de prochaines collaborations ?

J'aimerais bien faire une session studio avec Aloe Blacc, j'adore sa voix et ce qu'il dégage. Être en studio avec lui, ce serait top. Après, je n'ai pas de wish-list niveau DJ's car je ne vois pas l'intérêt pour moi de me retrouver en studio avec un autre DJ. Je préfère me concentrer sur des belles voix et des musiciens.  

Tu es passé de remixes amateurs sur Soundcloud à un album signé en major en peu de temps. Tu as un conseil à donner à tous les jeunes producteurs qui ont envie de percer ?

A la base, je faisais de la musique pour rigoler. J'étais en Terminale, je rentrais de cours et je prenais des titres sur Youtube, souvent des covers guitare-voix, je rajoutais mes percus et mon instru, puis je mettais sur Soundcloud dans l'heure qui suivait. Un morceau par soir, quasiment. Des blogs ont commencé à partager certains de mes remixes, alors que je les avais faits avant tout pour mon petit cercle de potes. Voilà, ça a explosé comme ça, petit à petit…

Puis il y a eu 'This Girl'

Il y a un an, j'ai commencé à écouter beaucoup de morceaux Blues et Soul sur Youtube. Je suis tombé sur ce track de Cookin' on 3 Burners et je me suis dit qu'il fallait vraiment que je le remixe. C'était pas forcément évident à la base car c'est un morceau lent, avec plein d'instruments dessus. C'était assez technique pour séparer les différents éléments et y voir plus clair. Je l'ai accéléré, ajouté mon petit drop de trompette. J'avais la base soul un peu vintage, j'ai mis une basse un peu future-house, puis des cuivres, couplés à des petits samples. Et j'ai bien fait de rajouter ce drop de trompettes car c'est ce que le public retient le plus au final.

Comment Cookin' on 3 Burners a accueilli ton travail ? 

Vu qu'ils sont basés en Australie, je n'ai pas pu les rencontrer. C'est via Universal que j'ai récupéré les stems du morceau, surtout la voix et la guitare. Ensuite, ça a mis du temps d'un point de vue administratif. Une semaine avant la date de sortie prévue par ma maison de disque, on leur a demandé s'ils étaient toujours OK pour qu'on le sorte. En fait, ils avaient un peu zappé mais au final, ils étaient bien contents qu'on le sorte.   

Quand tu vois les méga-shows que font les DJ's stars dans le petit monde de l'EDM, avec des synchronisations d'effets, de vidéos, de lumières, ça te donne envie ?

Oui, ça fait rêver. C'est un peu l'aboutissement de tout le travail que tu peux faire en production. Monter un tel show, c'est se poser avec une équipe créative, qui comprend ton délire, ton univers. Mon but, c'est de jouer tout mon album en live dès la fin de l'année, avec tous les visuels qui vont derrière. Après, c'est une question de moyens mais c'est clair que j'aimerais vraiment pouvoir avoir une équipe tout le temps avec moi pour faire ça.

 

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires