Focus : Mike Mago | DJMAG France - Suisse - Belgique

Mike Mago était à Paris le 30 avril dernier pour lancer son nouveau concept Music Box...

Mike Mago s'est hissé à trois reprises dans le Top 10 Beatport ces deux dernières années. DJ-producteur hollandais expérimenté, ce trentenaire fait partie des valeurs sûres du catalogue Spinnin. Le 30 avril dernier, il est venu à Paris pour lancer son concept Music Box au Zig Zag Club, avec pour guests Alex Adair et Lucas & Steve. L'occasion pour nous de lui poser quelques questions... 


Si tu devais offrir une "Music Box" à ton meilleur ami, que trouverait-on à l'intérieur ? 

Probablement 'Good Bait' de Nina Simone. Ce n'est pas du tout un titre Dance mais c'est épique et remarquable en tous points. Il y a quelques années, j'ai même décidé que ce morceau devrait être joué le jour de mes funérailles. J'espère que ce sera dans longtemps, bien sûr ! (rires). Mais bon, ça te prouve à quel point cette chanson est précieuse à mes yeux...

Music Box est un concept de soirée comme il y en existe beaucoup. Quelle est sa particularité ?

L'idée centrale est de distiller une large palette de styles proches de la House Music. Il existe tellement de genres et de sous-genres qu'on passe presque plus de temps à essayer de les définir plutôt que de les apprécier. La force du concept Music Box, c'est de réunir plusieurs types de DJ's derrière les platines pour donner une ligne directrice intéressante à la soirée.

Tu as lancé ce concept au Zig Zag (Paris). Comment as-tu trouvé le public français ?

Incroyable ! Les gens arrivaient dans le club et se mettaient direct à danser. C'est ce dont rêve n'importe quel DJ, crois-moi. J'ai trouvé le public parisien très ouvert d'un point de vue musical, prêt à me suivre dans n'importe quelle direction. J'ai adoré !

L'été approche. Quoi de neuf côté studio ?

Je vais sortir une nouvelle collaboration avec Dragonette (avec qui j'ai enregistré mon tube 'Outlines' il y a quelque temps). J'ai plein d'autres titres en attente de sortie, déjà signés sur Spinnin' mais aussi sur mon propre label Bmkltsch. A vrai dire, je suis assez impatient car j'explore de nouvelles directions artistiques. 

Articles en relation

Commentaires