L'EDM valorisée à plus de 7 milliards de dollars ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Depuis aujourd'hui, les professionnels de l'événementiel et des musiques électroniques sont à Ibiza pour l'International Music Summit... L'occasion de scruter le rapport annuel qui concerne l'industrie EDM !

La nouvelle édition de l'IMS vient de démarrer aujourd'hui à Ibiza, avec déjà dans tous les sujets de conversation, le traditionnel rapport annuel sur les musiques électroniques réalisé par l'analyste américain Kevin Watson...

Le chiffre clé qui fait le plus jaser, évidemment, est celui de la valorisation globale de l'industrie des musiques électroniques. Il a encore progressé de près de 4% depuis l'an dernier pour atteindre 7,1 milliards de dollars. 


Cette progression constante s'explique en partie par l'émergence de nouveaux territoires, comme la Chine et l'Amérique du Sud, mais aussi par l'excellente santé du streaming de musiques électroniques et la fréquentation toujours plus impressionnante affichée par les événéments majeurs en EDM.

LA MANNE FINANCIÈRE DES FESTIVALS

Ainsi, le festival Tomorrowland, en Belgique, a vendu la totalité de ses tickets en 40 minutes cette année. Pourtant, le prix moyen d'entrée a augmenté de 100 euros entre 2012 (173€) et aujourd'hui (273€). On comprend vite, du coup, que les chiffres d'affaires générés par les gros festivals ont littéralement explosé. 

L'ESSOR DU STREAMING

Du côté du streaming, la hausse est impressionnante. Entre 2014 et 2015, l'IFPI et Billboard ont enregistré +66% d'abonnés payants à des services de streaming, soit environ 68 millions d'internautes disposant aujourd'hui d'un abonnement à Spotify, Deezer, Apple Music and co... Et quand on sait que l'EDM est parmi les plus consommés sur ces plateformes, on voit bien que là aussi les chiffres d'affaire ont explosé. Rien qu'aux Etats-Unis, ce sont près de 15 milliards de titres "Dance" écoutés en 2015 ! Au Royaume-Uni, 20% des jeunes de 13-19 ans consomment de la Dance Music via le streaming payant et/ou le téléchargement légal. 

Le titre le plus écouté de l'année 2015 est 'Lean On' de Major Lazer & DJ Snake, avec 540 millions de streams. C'est le titre le plus écouté sur Spotify depuis le lancement de la plateforme. Le titre le plus viral de l'année 2015 en matière de streaming est 'Sugar' de Robin Schulz. Et l'artiste qui a été le plus écouté en 2015, c'est Kygo. Ces exemples démontrent donc à quel point le format des musiques électroniques est aujourd'hui le plus consommé sur Internet. 

L'EDM DOMINE LE NET

Cela se confirme d'ailleurs au niveau de Google, puisque que l'EDM est le seul genre musical à avoir connu une progression constante du nombre de recherches depuis 2009. Du coup, ce n'est pas surprenant de voir les DJ-producteurs affoler les compteurs sur les réseaux sociaux ! Martin Garrix a ainsi doublé sa fan base sur les 4 principaux réseaux sociaux, David Guetta a gagné 60% d'abonnés sur Soundcloud en un an et Kygo (encore lui) a vu sa communauté grossir de 7000 fans par jour, soit un gain de 2,6 millions d'internautes entre mai 2015 et aujourd'hui.

Avec de telles statistiques, les artistes les plus "consommés" et fédérateurs sur Internet sont des marques très puissantes, qui continuent de générer des revenus annuels insolents. Malgré un léger recul de 3% du point de vue de l'inflation des revenus de l'élite mondial du deejaying, Calvin Harris s'est ainsi maitenu à 66 millions de dollars générés sur un an. Il gagne ainsi plus d'argent que le joueur de basket le mieux payé en NBA et le champion du monde de F1. 

Pendant 3 jours, l'IMS va ainsi aborder tous ces sujets de discussion pour évoquer les différentes évolutions vécues par les acteurs des musiques électroniques. Espérons aussi que la musique et l'aspect culturel des choses sauront aussi tirer leur épingle du jeu. De quoi digérer ces statistiques et ce constat effarant que nous évoluons tous dans une industrie où l'argent a réellement pris le pas.

Articles en relation

Commentaires