Premiere : Sebastian Mullaert (avec interview) | DJMAG France - Suisse - Belgique

En avant-première, on vous fait découvrir 'You're An Orchestra In The Cosmos', le nouveau titre de Sebastian Mullaert signé par Joris Voorn sur son label Green... Exclu audio et Interview !

Sebastian Mullaert est la dernière recrue en date du label Green géré par Joris Voorn. Le 14 décembre, son maxi intitulé 'You're an orchestra in the cosmos' sera disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. (aller directement à l'interview)

Dès aujourd'hui, on vous offre en avant-première le Blinkarp Dub, réinterprétation cosmique et minimale de ce titre composé avec le pianiste Ulf Eriksson. Il faut dire que le Suédois, moitié du célèbre duo Minilogue, parmi les références les plus appréciées du label Cocoon, propose sur son titre original une ambiance mystique comme il les aime.

Je fais de la musique à la fois minimale et maximale, à la fois douce et dure, émotionnelle et dansante, mystérieuse et évidente… Tout ça à la fois ! 

Il y a quelque chose de Bugge Wesseltoft dans cette version dub, avec des envolées d'orgue perdues au sein d'un beat deep-techno complexe et simple à la fois. Il est l'heure de vous laisser envoûter !


Pourrais-tu nous citer une sortie du label Green qui t'a donné envie de rejoindre leur catalogue ? 

C'est dur de n'en citer qu'une seule. J'ai beaucoup aimé les maxis de Ripperton, Pitto, Deetron et Joris Voorn lui-même, dès les premiers mois d'existence du label…

Dirais-tu que ta musique est "minimale" ou bien en fais-tu une autre définition ?

Il est toujours très compliqué de décrire sa propre musique. Je fais de la musique à la fois minimale et maximale, à la fois douce et dure, émotionnelle et dansante, mystérieuse et évidente… Tout ça à la fois ! J'oscille entre les lignes de plusieurs genres mais j'avoue toujours avoir une approche un peu mentale. J'aime bien que ma musique provoque la méditation, qu'elle soit dansante ou non.

Joris Voorn livre un remix de 'You're an orchestra in the cosmos'. Qu'as-tu ressenti à la première écoute ?

C'est un vrai perfectionniste en matière de compositions et de productions. La première version de son remix était assez différente de l'actuelle. Je crois qu'il a fait 15 versions au total pour ce remix. Dans chacune d'entre elles, on retrouvait en fil rouge cette charge émotionnelle qui lui est propre. Il y a chez lui une dimension relativement épique. C'est un maître en la matière.

Quelle est ton opinion sur la scène underground en ce moment ?

Je suis ravi de voir que la scène underground évolue et prend plusieurs formes à la fois. Il y a beaucoup d'expressions différentes en matière de Dance Music, de la plus expérimentale et pointue à la plus commerciale et racoleuse.

Articles en relation

Commentaires