Hardwell & Armin tombent dans l'hyper-marketing ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Hardwell & Armin tombent dans l'hyper-marketing en commercialisant des figurines à leur effigie...

Actuellement à l'affiche de leur titre commun 'Off The Hook', dont le clip vidéo a été mis en ligne ce jeudi, Hardwell et Armin van Buuren ont franchi un pas de plus vers l'hyper-marketing en présentant aujourd'hui leurs propres figurines à Amsterdam...

C'est le comédien hollandais Guido Weijers qui a remis les premiers exemplaires des figurines aux deux DJ's, tout sourire et fiers d'assumer leur culte de leur personnalité. 

On connaissait Musclor, ou bien les inséparables Ken & Barbie... Voici donc maintenant Robbert et Armin, deux DJ's superstars à portée de main de tous les enfants en rêve de mix au tempo les bras en l'air. Il faut certainement un égo surdimensionné pour passer une telle commande auprès d'un fournisseur, aussi performant soit-il. Vu le prix de vente (une cinquantaine d'euros) de ces figurines, on voit de suite qu'il ne s'agit pas d'un simple bout de plastique. En effet, la reproduction est assez bluffante, grâce à des moules réalisés en 3D à partir de caméras hi-tech. 

Je suis très fier d'être l'un des premiers DJ's à avoir sa propre figurine. J'espère que mes fans sont autant excités que moi. Hardwell

C'est la première fois que l'on voit de simples DJ's reproduits de la sorte au format poupée. On avoue avoir appris la nouvelle les yeux ébahis, incrédules... Avant Hardwell et Armin van Buuren, des colosses de la Pop Music étaient passés par la case figurines : Michael Jackson, Elvis Presley, Kiss, ou encore The Beatles... Cependant, la comparaison entre ces artistes de légende et les deux platinistes hollandais n'est pas une évidence, loin de là. Si la popularité des DJ's est réellement palpable, avec des millions de fans en chair et en os à travers le monde, on doute toutefois du bien fondé d'un tel acte marketing, car la plupart des DJ's - aussi connus soient-ils - ne laisseront pas derrière eux une discographie aussi marquante et inspirante que les auteurs-compositeurs les plus précurseurs de l'histoire moderne de la musique. D'autre part, banaliser à ce point l'image des DJ's, en les faisant passer pour des super-héros vendeurs de rêve, est juste une définition peu supportable de cet art humble et cultivé qu'est le deejaying. 

A travers cette figurine, je me rapproche encore plus de mes fans. Armin van Buuren 

On peut donc se poser la question sur la légitimité d'un marketing aussi poussé dans le milieu du deejaying. Certaines marques s'offrent l'image des DJ's les plus célèbres pour leurs publicités, ce qui est très simple à expliquer tant ces derniers sont de véritables vecteurs d'influence. Mais qu'on en arrive à commercialiser des figurines de DJ's en action, cela prouve à quel point l'égocentricité et la vanité démesurée rodent autour de ceux qui, à la base, n'avaient pour mission que de faire danser. 

Outre sa collaboration avec Armin sur 'Off The Hook', on rappelle qu'Hardwell sortira son album de remixes 'United we Are-Remixed' le 4 décembre. 

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires