Le mystérieux duo français fait partie des nouveaux talents émergents de la scène électronique à la fois dansante et alternative. Rentrez dans leur univers avec notre podcast exclusif #DJMAGFR !

«Welcome to hell » : c’est par cette phrase glaçante que s’introduit l’obscur duo AGLORY. Retranchés derrière leurs visuels rouges et noirs et les noms peu rassurants de leurs morceaux (‘Bagarre’, ‘Juggernaut’, ‘Condemned’…), ces deux Parisiens ne dévoilent rien de leur apparence et de leur identité.


Aglory nous livre un podcast audio #DJMAGFR exclusif. Enjoy !


Leur anonymat permet à un esprit morbide et dérangeant de s’installer d’entrée dans leur musique. Cette ambiance macabre se confirme dès les premières secondes d’écoute. Pour la plupart assez lents, leurs tracks équilibrent un jeu de percussions techno puissantes et crues avec une ligne de basse très noire et régulière. Les mélodies et les accords sont parfois d’une agressivité et d’une froideur qui peuvent être comparées aux sonorités d’un de leur compatriote, Gesaffelstein, qu’ils ont d’ailleurs repris.

AGLORY propose des remixes, appelés Visions, qui transforment complètement l’atmosphère des morceaux d’origine. Par exemple, leur "Vision" du titre ‘Mind’ de Jack Ü affiche un rythme trapu et sombre, alors que l’original est rapide et euphorique.

Bien que discret, le duo a suscité l’attention d’importantes plateformes de musique électronique sur le net. Leurs prestations se font - pour l'instant - assez rares, mais elles ont toujours lieu au sein de clubs de renom, tels que le Bootshaus à Cologne.

La sortie de leur premier véritable EP ‘Lethal’ il y a quelques semaines confirme déjà l’importance croissante de ce duo français, qui n’était au départ qu’un simple projet entre deux amis. A suivre de très près !

Commentaires