Afrojack @ Axe Boat 2015 | DJMAG France - Suisse - Belgique

Pas de mix en pleine mer pour Afrojack, la tête d'affiche de la soirée d'ouverture de l'Axe Boat 2015, mais un set électrique devant le célèbre Palm Beach de Cannes...

Comme chaque année, la célèbre marque de déodorants et produits de beauté pour homme a organisé son "happening" estival Axe Boat. Au programme cette année, trois soirées avec Afrojack, The Avener et Synapson à l'honneur aux platines. Nous étions présents à la première soirée du côté de Cannes le 16 juillet...


L’événement n'a pas commencé sous les meilleurs auspices. En effet, à H-24, l’organisateur nous prévenait que l’Axe Boat se ferait… sans bateau ! Les conditions de sécurité liées à la navigation en mer n’étaient malheureusement pas réunies. Plutôt que de prendre des risques avec plus de 400 personnes à bord, les organisateurs ont donc préféré déporter l’événement au Palm Beach. A défaut de faire la fête en pleine mer, comme cela devait être le cas, nous avons pu faire une petit balade le long de la croisette dans un catamaran. De quoi bénéficier de vues sublimes au coucher du soleil. 

20h, nous arrivons au Palm Beach sans vraiment savoir à quoi s'attendre. Les organisateurs ont fait fort. En peu de temps, ils ont mis en place une scène digne de ce nom, face à la mer. Et de manière générale, le lieu, qui se transforme la nuit en un casino et un club, le fameux Gotha, était correctement décoré aux couleurs de la marque. Les espaces étaient grands, et permettaient de siroter un verre sur siège, les pieds dans l’herbe synthétique, non loin des nombreux VIP conviés à la fête : Michaël Youn aka Fatal (la mascotte de la marque pour ses campagnes virales), Isabelle Funaro ou encore l'imprévisible Maxime Musqua...

Premier artiste à monter sur scène, Aloe Blacc (que les fans d'EDM connaissent grâce au tube 'Wake Me Up' d'Avicii) a chanté pendant près d’une heure et demi, avec des titres Soul entrecoupés par des rythmes plus Pop, très adaptés au cadre de l’événement, il a régalé le public présent. 

Vient ensuite l'un des poids lourds du deejaying, plus habitué à mixer devant plusieurs milliers de personnes que devant 400 fêtards... Pour autant, Afrojack n’a pas livré un set dans la demi mesure. Il a joué ses titres phares, accompagnés de quelques artistes tirés de son label Wall, dont il nous confiait en interview être surpris de la maturité musicale...

Certains jeunes qui signent sur mon label, comme REEZ, ont 16-17 ans. Et leur musique sonne comme s’ils produisaient depuis 5 ans. Peut-être même qu’ils produisent réellement depuis 5 ans. C’est fou de voir comme les gens peuvent apprendre rapidement quand ils mettent tout leur cœur là-dedans. Afrojack

Le fringuant Hollandais a livré un set énergique et rythmé d'un peu plus d’une heure. Aussi vite son set terminé, il a repris son jet, direction Ibiza...

En conclusion, malgré la déconvenue de dernière minute liée aux conditions de navigation en mer, on a pu apprécier un événement bien organisé, dans un cadre assez idyllique, avec une programmation variée et finement sélectionnée. 

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires