Electrobeach Festival, jour 3 (#EMF2015) | DJMAG France - Suisse - Belgique

Résumé du 3ème et dernier jour d'Electrobeach Festival à Port-Barcarès

Dimanche 12 juillet. Port-Barcarès. Pour la première fois depuis 2012, le festival s'est doté d'un jour supplémentaire en ce dimanche. Une bien bonne idée puisque la fréquentation a connu son pic d'affluence, avec près de 40000 personnes réunies entre le paquebot Le Lydia et la main stage. 

Il faut dire que le line-up du jour était plutôt conséquent, avec les deux poids lourds hollandais Tiësto et Armin van Buuren réunis sur la même scène à quelques heures d'intervalle. Du jamais vu en France et du très rare par ailleurs. En prime, le jeune prodige allemand Zedd et le duo Axwell/Ingrosso étaient aussi de la partie. Contrairement aux rumeurs insistantes sur les réseaux sociaux, tous les DJ's étaient donc bien présents sur la main stage cette année... 

?

DJ Fresh et Dirty South, programmés trop tôt, ont eu du mal à s'exprimer face à un public parsemé, apparemment lassé de venir trop tôt sur le site du festival, lui préférant probablement la plage et la mer Méditerranée, à quelques mètres seulement faut-il le rappeler. Du coup, l'ambiance est montée d'un cran en début de soirée, après que le russe DJ Smash et Erick Morillo aient fini leur set respectif. Le premier n'a pas réussi à réveiller le public à cause d'une playlist peu avisée, tandis que le vétéran américain, de retour dans l'hexagone après plusieurs années d'absence, n'a pas convaincu le jeune public EDM du festival. On ne peut pas vraiment parler d'un mauvais set mais plus d'une erreur de casting face aux attentes de ce jeune public conditionné et élevé à l'EDM version Big Room. 

Tiësto a ensuite pris les commandes. Débarqué avec une team impressionnante de techniciens et gardes du corps, le Hollandais a terrorisé les coulisses du festival en tenant à privatiser les lieux. Une fois sur scène, le public a répondu présent, bien compact et très réactif à la proposition musicale de l'ex #1 au Top100DJs. Son mix Big Room sans concession, proposé avec un gain sonore bien supérieur aux autres sets, a fait sauter la foule sans aucune difficulté. Sans grande musicalité, ses drops oppressants et ses transitions courtes, peu soignées, n'auront toutefois pas convaincu les plus exigeants...

photo : Vision by AG

Zedd a eu un peu de mal ensuite à garder cette dynamique. L'auteur du tube 'Clarity' a donc tenté le tout pour le tout en insérant 'Alors on Danse' de Stromae au milieu de ses derniers tubes. Peu à l'aise techniquement en tant que DJ, son set ne restera pas dans les annales, malgré une poignée de fans français ravie de le voir sur cette scène. Le grand moment de la soirée fut le retour d'Axwell, accompagné cette fois de son compagnon de route Sebastian Ingrosso. Les deux anciennes stars de la Swedish House Mafia (dont ils jouent encore les tubes les plus connus) ont délivré une première partie de show très dynamique, lorgnant même sur le rock. Les visuels étaient certainement les plus intéressants de tout le festival, avec de vraies propositions artistiques et des punchlines imparables telles que "Dream Bigger". En dernière partie, les deux amis, apparemment réjouis d'être ici ensemble, ont enchaîné sur un DJ set assez freestyle et efficace, avec en conclusion l'inévitable 'Sun Is Shining' qu'Axwell avait testé en juillet 2014 déjà sur cette même scène. La communion avec le public était alors totale ! 

Pour conclure la soirée, et le festival, qui de mieux que le toujours souriant Armin van Buuren ? Pour la seconde année consécutive, le Hollandais a retourné le dancefloor, avec un set uptempo dès les premières secondes. Rejoint par Mr Probz (interpréète de son dernier tube 'Another You'), le boss du label Armada n'a pas failli à sa réputation en proposant un set fluide, planant et punchy à la fois. Devant les 40000 personnes, restées jusqu'à la fin de son set, Armin a fait le job !

 

Armin van Buuren conclut en beauté ce jour 3 #EMF2015 @electrobeach #jump #astateoftrance #asot #barcares

Une vidéo publiée par DJMAGFR (@djmagfr) le

Côté Beach Stage, ce dernier jour était sous le signe de Cocoon, avec une scène initiée par les parisiens Dan Marciano et Marwan SabbDaniel StefanikChristian Burkhardt et surtout Popof, de 20h à 22h, ont pour la première fois injecter des vibrations underground au festival. Peu de connaisseurs étaient présents, mais l'ambiance bien deep et techno n'a pas pour autant fait fuir les centaines de festivaliers fuyant les drops et synthés EDM prédominants de l'autre côté du bâteau...

En conclusion, ce troisième et dernier jour de festival aura permis aux organisateurs de frapper encore plus fort, avec une fréquentation remarquable et une programmation plus que généreuse. 

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires