Camo & Krooked ‘Mosaik’ (BMG)

Camo & Krooked ‘Mosaik’ (BMG)

L'avis de la rédaction

Cela fait maintenant 10 ans que le duo Camo & Krooked secoue la scène électronique avec sa Drum’n’Bass colorée et instrumentale. Une décennie marquée par 4 albums, 2 EP’s et une pléthore de singles et remixes au cours de laquelle les producteurs autrichiens ont su imposer un style personnel et puissant au sein de l’industrie Bass Music tout en gardant un pied à terre dans l’accessibilité. Avec ‘Mosaik’, ils parviennent à aller encore plus loin dans l’intensité musicale et proposent là un vibrant opus... 

Mosaik’ n’est d’ailleurs pas vraiment un album de Drum’n’Bass. On vogue ici de genre en genre, avec de la Pop, de l’Electronica et même de la Soul. C’en est même parfois très surprenant, et ce dès l’introduction qui accueille la première collaboration avec Nihils.

‘Broken Pieces’ est le genre de titres qui envoûte dès les premières secondes. Ses chants et nappes de synthés progressifs forment déjà un univers profond, beau et mélancolique : la pression monte doucement avant d’exploser sur un beat saccadé, puissant mais toujours à la douceur exquise. La transition sur le deuxième morceau est quant à elle très réussie et annonce cinq nouvelles minutes d’émotions similaires, cette fois-ci en se raccordant plus aux premiers amours musicaux du duo.

‘Slow Down’, qui accueille la voix de Robb pour un titre très chanté, est une bonne ouverture vers la Pop, tendance Rock. De même pour le track suivant, ‘If I Could’ avec Joe Killington, qui malgré des drops d’n’b évidents, reste très lyrique.

On apprécie également le formidable ‘The Sloth’, en fin d’album, qui surprend complètement avec des sonorités très jazz et blues pour un rythme tout simplement excellent, avant de laisser la place à la très sensuelle ‘Black or White’, petite pépite dans son genre.

Sans passer en revue tous les titres non plus – mention spéciale tout de même à ‘Mandala’, produit avec le très bon Mefjus – on peut avouer sans mal que ‘Mosaik’ est un excellent voyage dans l’univers feutré de Camo & Krooked. Il s’agit là d’une exploration sensorielle, douce, rythmée, avec ses parts de hardiesse pour un dépaysement absolu. Du tout bon. 

Commentaires

Partager

Publicité