Deadmau5 'W:/2016ALBUM/' (Mau5trap)

Deadmau5 'W:/2016ALBUM/' (Mau5trap)

L'avis de la rédaction

Le 6ème album de Deadmau5 fait part belle aux morceaux longs (plus de 5 minutes en moyenne, avec un pic à 11 minutes pour le single phare 'Let Go'), Progressive et rêveurs. On a des arpèges en veux-tu en voilà, des mélodies simples, avec ce traitement audio caractéristique et cette armada de synthés très identifiables. 

'2448' est une version alternative de l'hymne composé pour l'équipe de hockey sur glace des Toronto Maple Leafs (lire ici), dans une veine électro-house bien pumping. On retrouve toujours ce côté ludique dans les instrumentaux du Canadien, toujours très inspiré par les jeux vidéos. Un track comme 'Glish' illustre bien cette aversion pour les sons 8-bit et les bleeps en tous genres, sur fond de broken-beat.



Sur 'Cat Thruster', le beat se fait plus lent et funky, avec un riff de basse slappée comme élément central. Mais c'est vrai que ce morceau sonne creux, comme s'il s'agissait d'une interlude... On comprend ici pourquoi Deadmau5 a lui même déclaré qu'il n'était pas content de lui sur cet album. 'Snowcone' et 'Whelk Then' explorent eux aussi un groove lent et proche du trip-hop ambiant. 

Il y a quand même du bon sur cet album, notamment quand Deadmau5 ose explorer des ambiances plus dark et techy, à l'image de ce 'Deus Ex Machina', que son compatriote Richie Hawtin pourrait caser dans ses sets. 

L'âme Progressive du Canadien prend de la hauteur sur 'Imaginary Friends', le genre de morceaux pas si éloignés que ça des grands standards de la Trance uplifting. Cette même énergie est aussi présente sur 'Three Pound Chicken Wing', malgré des ingrédients plus sombres et minimaux.

La mélancolie n'est jamais très loin non plus, à l'image de l'intro de 'No Problem', qui propose ensuite un délire électro pur Deadmau5, recette déposée. 

On ne peut pas dire que cet album est un Must Have, mais le choix du Canadien de proposer un album majoritairement instrumental, très loin des formats, suffira à confirmer son rang auprès de ses fans et des observateurs. Même si lui-même a décidé de dénigrer cet album sur Twitter, on peut accorder du crédit à ce 6ème opus, qui conforte Deadmau5 dans sa musicalité.

Artistes

Articles

Commentaires

Partager

Publicité