Nous étions au Zénith de Paris hier soir pour assister au concert de DJ Snake, la nouvelle star incontestée du deejaying français à l'international...

La venue de DJ Snake au Zenith de Paris hier soir était sans nul doute l'un des gros événements "clubbing" de l'année. Au sommet de la gloire, le Français - installé à Miami - se devait de faire une date parisienne pour fêter ça "en famille", "au bled"...

Un show à Paris ne peut pas être comme les autres. C'est autant de pression qu'Ultra ou Coachella. DJ Snake - DJ Mag #15

Evidemment, le public a répondu avec un enthousiasme évident puisque la date affichait Sold Out plusieurs semaines en amont. Après son concert à l’Olympia en Février dernier, DJ Snake a donc frappé encore plus fort !

 

Une vidéo publiée par DJMAGFR (@djmagfr) le


Ce sont plus de 6000 personnes qui ont pu assister à ce show très bien produit. En introduction, on a pu retrouver Aazar. Le membre du trio Point Point n’a laissé personne indifférent malgré une prise de platines dès 19h30. Entre dirty vibes et Trap, en passant par quelques titres plus "Open Format", le Parisien a offert un warm-up chaud bouillant avant de laisser place à l'invité très spécial de DJ Snake, Martin Solveig.

Alors qu'il avait sorti son dernier single 'Places' le jour même, le DJ-Producteur expérimenté a enchaîné les tracks et les mash-up avec la fluidité qu'on lui connaît, exploitant de nombreux genres musicaux. A l'image de ce qu'il fait en résidence tout l'été au Pacha Ibiza avec sa soirée My House, il n’a pas hésité à glisser aussi quelques gros kicks Techno au sein de son set, faisant monter l'excitation d'un cran.  

A 21h30, DJ Snake est apparu sur scène tel le messie, devant un public acquis à sa cause. En guise d'introduction, on a eu le droit à la projection d'un court métrage réalisé par son équipe créative ChivTeam, qui le suit partout à la trace depuis quelque temps. Une petite dizaine de minutes plus tard, le Français a enfin lancé son set sous les yeux d'un public bouillant. Pour accompagner le "gros son", on a eu le droit à des lyres dans tous les sens, du CO2 et du feu en veux-tu en voilà ! La qualité singulière des visuels exploités par le video-jockey est aussi venue confirmer que DJ Snake est bel et bien rentré dans une autre dimension en terme de production scénographique. Ça claque !

Musicalement, le nouveau super-héros du deejaying tricolore n’a clairement pas déçu. Sans surprise, il a diffusé l’intégralité de ses titres phares.


Navigant entre ses racines Hip-Hop, Trap et EDM pur jus, il a enchanté le public par son énergie débordante derrière (et devant) les platines. Il a également flirté par moments avec une énergie Hardstyle qui a fait trembler l'immense salle parisienne. D'ailleurs, il a pour l'occasion invité à ses côtés le duo hollandais Yellow Claw au moment de jouer son titre 'Ocho Cinco'.


AlunaGeorge est venue interpréter leur collaboration 'You Know You Like It', tout comme Bipolar Sunshine est apparu pour chanter le tube 'Middle' en conclusion dans une clameur sans nom.

Autre présence remarquée, un peu plus humoristique, celle d’Omar Sy, qui a pris un malin plaisir à jouer avec le public pendant 5 bonnes minutes, avec une mission bien précise : faire asseoir les 6000 fans de DJ Snake pendant le titre 'Get Low'. On a alors senti une grosse dose d'émotion dans la voix du DJ, très fier de sa réussite.   

En remerciement, le public a chanté une belle Marseillaise à l’apparition du drapeau français, avec le sentiment d'avoir assisté à une soirée totalement exaltante. De quoi lui donner l'envie de revivre ce genre d'émotions à l'occasion d'une probable tournée française en 2017, peut-être même avec son fameux crew Pardon My French...

DJ Snake est en couverture de notre dernier magazine, avec une interview exclusive de 5 pages. Retrouvez-le ici !

Articles en relation

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires