La société grenobloise confirme son attachement au hardware et à la composition en temps réel avec DrumBrute, sa première boîte à rythme 100% analogique...

Vendredi 7 octobre, Arturia avait choisi la célèbre salle du Sucre (établissement incontournable de la nuit electro Lyonnaise) pour nous dévoiler son dernier né, le DrumBrute, avec en prime la possibilité pour une poignée de chanceux (dont nous faisions partie) de le prendre en main. 

L'un des concepteurs nous a gratifiés d'une démonstration assez impressionnante, confirmant haut la main notre excellente impression et la qualité indiscutable de ce produit. Prochainement commercialisé à 449€, il devrait se faire une place de choix dans de nombreux studios mais aussi au sein de certains set-up Live.

Après ses synthés analogiques MiniBrute, MicroBrute, et MatrixBrute, Arturia vient donc de présenter sa première boîte à rythmes 100% analogique ! Dans la famille de produits conçus par la marque grenobloise, il ne manquait plus que cette machine pour compléter son offre, tournée vers la composition en "temps réel".

Le DrumBrute est la combinaison d'une boîte à rythme et d'un séquenceur polyrythmique. Il embarque 17 sons totalement analogiques, dont deux types de kicks, snares, claps, et même une cymbale reverse. Autre subtilité propre à la marque, l'intégration d'un filtre Steiner-Parker sur la sortie master pour donner un rendu encore plus "dynamique" en Live. Le séquenceur (64 séquences de 64 pas 'chaînables' en mode "song") permet de programmer des rythmes pas à pas, tandis que la fonction "Realtime Recording" s'adresse à ceux qui préfèrent composer à la volée. 

Grâce à sa connectivité renforcée (compatibilité Midi, Clock, 1PPS, 2PPQ, DIN24, et DIN48), son port USB, ses sorties séparées et ses fonctions de beat-repeat, l'ajout de DrumBrute au sein d'un set-up est un vrai plaisir. Chaque bouton a une fonction unique, ce qui évite de perdre du temps avec des sous-fonctions et autres sous-menus.

On va ici droit au but et c'est réellement appréciable. 

Articles en relation

Commentaires